CompuGroup Medical
Synchronizing Healthcare

Découvrez tout sur la vision, la mission et les personnes qui façonnent CompuGroup Medical dans le monde. Vous trouverez également ici des informations, des documents et d'autres publications pour les investisseurs.

A propos de nous
CGM France
Carrière
Eine junge Frau telefoniert mit ihrem Smartphone, während sie einen Tablet-PC hält
Côté presse
Eine Person sitzt auf einem Sofa und tippt auf einem Laptop, vor ihr steht eine Tasse

IA et médecine générale : les enjeux et défis de la formation des professionnels de santé en cabinet libéral

24 avril 2024 | CompuGroup Medical
Intelligence Artificielle, professionnel de santé, tube a essai, Loupe, ADN

 

Dans l’imaginaire collectif, l’association des termes Intelligence Artificielle (IA) et médecine renvoie encore aujourd’hui à l’image d’une technologie expérimentale qui s’utilise, par exemple, dans des cas spécifiques d’analyse d’imagerie. Mais la réalité est bien différente : l’IA est d’ores et déjà en train de révolutionner l’intégralité du secteur de la santé. La médecine générale, qui est souvent perçue par les patients et les praticiens eux-mêmes comme une pratique traditionnelle, est elle aussi concernée par les avancées majeures des algorithmes. Les opportunités à saisir sont nombreuses : l’Intelligence Artificielle peut améliorer la prise en charge des patients, faciliter le diagnostic et gérer les données de santé comme aucun être humain ne peut le faire.

 

Cependant, l’utilisation de tout nouvel outil nécessite une phase d’apprentissage et d’adaptation. Passer par l’étape formation paraît donc indispensable pour tous les professionnels de santé, à commencer par les médecins généralistes. Premiers interlocuteurs des patients dans le parcours de santé, ils doivent être en mesure d’exploiter au mieux les ressources de l’Intelligence Artificielle tout en veillant à laisser à l’humain son rôle central et irremplaçable.

 

IA et médecine générale : quelles opportunités pour un cabinet libéral ?

 

L’Intelligence Artificielle n’est désormais plus réservée aux médecins spécialistes ni aux chirurgiens qui l’utilisent comme assistant lors des interventions en bloc opératoire. Elle concerne tous les professionnels de santé, de l’infirmière à l’orthopédiste en passant bien sûr par le médecin généraliste. Grâce à ses nombreuses applications, l’IA représente en effet une nouvelle fenêtre d’opportunités pour les cabinets libéraux.

 

Libérer du temps de consultation grâce à l’IA

 

L’Intelligence Artificielle permet de gagner un temps précieux pendant et entre les consultations : les médecins peuvent alors proposer davantage de rendez-vous chaque jour. En cela, elle participe activement à l’amélioration de l’accessibilité aux soins de santé (L'accessibilité des soins est une problématique de plus en plus présente dans le quotidien de nombreuses personnes résidant en France. - cgm.com), une problématique majeure de ce début de siècle. Mais très concrètement, de quelle manière l’IA peut-elle aider les généralistes à optimiser le temps passé avec leurs patients ?

Tout d’abord, elle intervient dans le travail administratif des médecins. Certaines applications utilisant une technologie similaire à l'intelligence artificielle de ChatGPT (Intelligence Artificielle et ChatGPT, l'avenir de la santé ? - 2023 - Articles - Magazine - cgm.com), permettent de générer automatiquement un compte-rendu écrit de la consultation. L'IA écoute la conversation entre le patient et son praticien, puis remplit un formulaire comprenant les symptômes, le diagnostic, les examens prescrits, etc. Il est important de noter que ce type d’outil ne garde pas en mémoire les informations analysées et exploitées. Son utilisation ne présente donc aucun problème lié à la sécurisation des données médicales.

L’Intelligence Artificielle donne également accès à l’aide à la prescription. Les traitements thérapeutiques sont légion, évoluent sans cesse et comprennent de nombreuses contre-indications. Les maîtriser demande du temps pendant et en dehors des consultations. Ce type de logiciel assiste le médecin en sélectionnant les documents dont il a besoin pour faire le bon choix. Ici, l’IA est capable de prendre en compte le contexte, comme l’âge du patient, sa situation propre (comme une grossesse par exemple), une allergie, etc.

Enjeu central de la e-santé, l’aide à la prescription est l’une des fonctionnalités des logiciels développés par CGM. Créée en partenariat avec la start-up Synapse Medicine (Synapse Medicine et CompuGroup Medical annoncent un partenariat pour révolutionner la prescription - cgm.com), cette solution IA permet aux médecins de prescrire rapidement des traitements personnalisés et sécurisés, tout en réduisant le temps de saisie. Ces derniers restent néanmoins maîtres à bord tout au long du processus : la médecine est avant tout une question de compétences et d’expérience.

 

Une prise en charge des patients plus qualitative

 

En plus de libérer du temps de consultation, les médecins peuvent aussi améliorer la qualité de la prise en charge de leurs patients, grâce aux outils d’aide au diagnostic par l’IA. Certaines applications encore en test aujourd’hui réalisent des performances aussi satisfaisantes que celles des médecins généralistes : elles réussissent à diagnostiquer avec justesse des pathologies à partir des mêmes données patients. Là où le professionnel de santé peut parfois avoir un doute, l’Intelligence Artificielle intervient avec cette régularité propre aux machines et énonce des propositions pertinentes. Cette aide à la décision permet de réduire la marge d’erreur forcément existante en médecine. Elle favorise les décisions éclairées et donc augmente les chances de réussite de la thérapie choisie.

Enfin, l’IA autorise la perspective d’une médecine individualisée. Son traitement rapide et complet des données médicales récoltées grâce à l'interopérabilité de systèmes de santé (Les défis de l’interopérabilité des systèmes de santé - 2024 - Articles - Magazine - cgm.com) lui permet d'imaginer des interventions thérapeutiques uniques et parfaitement adaptées au profil et à la situation de chacun. Cette opportunité représente une véritable avancée en médecine conventionnelle qui applique depuis des décennies une logique de traitement de masse.

 

Intelligence artificielle et médecine : pourquoi se former est devenu incontournable ?

 

À l’heure où l’utilisation de l’intelligence artificielle en médecine générale est en train de se démocratiser, il est important de rappeler que les changements techniques, professionnels et sociétaux liés à ce phénomène ne sont pas anodins. Pour que cette révolution puisse s’opérer dans les meilleures conditions, il est de la responsabilité de chacun de se former correctement. L’un des enjeux principaux de l’usage des nouvelles technologies en santé est de garantir la sécurité des patients et des praticiens. Il est également indispensable de garder en tête que l’humain doit rester au centre de cette démarche.

 

La formation des professionnels de santé à l’IA : des enjeux de taille

 

Elle se montre essentielle notamment pour :

• repenser l’organisation de la prise en charge des patients

• redéfinir la place des praticiens

• fixer des objectifs et des limites

• identifier les besoins et les contraintes

• maîtriser les questions légales

• soulever les problématiques éthiques

• avoir une utilisation responsable de l’IA en médecine.

Cette liste est loin d’être exhaustive : bien d’autres compétences doivent être acquises pour accueillir au mieux la transformation numérique du secteur de la santé.

 

Compétences numériques des médecins généralistes : des défis à relever

 

Toutefois, l’adaptation aux outils numériques en santé peut poser différents problèmes aux médecins généralistes exerçant en cabinet libéral. Il s’agit parfois d’une question d’envie ou de rentabilité : un professionnel de santé qui pense partir à la retraite dans les 5 ans à venir a-t-il intérêt à s’investir dans une formation et une refonte totale de ses habitudes de travail ?

Les difficultés peuvent aussi être temporelles, géographiques et même pécuniaires. Un médecin de campagne situé dans un désert médical où la population locale est vieillissante ne peut pas toujours se permettre de limiter son temps de consultation pour se former et mettre en place un nouveau système digital, même s’il peut espérer gagner du temps par la suite grâce à l’Intelligence Artificielle. Certains sont éloignés des lieux de formation et d’autres ont peut-être les moyens financiers de se former eux-mêmes, mais la question se pose pour leurs assistants.

Par ailleurs, de nombreux professionnels de santé ressentent une certaine méfiance vis-à-vis de l’intelligence artificielle appliquée à la médecine : ils peuvent y voir leur futur remplaçant ou s’inquiéter des dérives qui pourraient mener à la déshumanisation du secteur. Ces préoccupations légitimes doivent trouver des réponses. Les médecins généralistes en trouveront au cours de leur formation et à travers l’accompagnement spécifique des éditeurs de logiciels utilisant l’IA.

 

Formation à l’IA et accompagnement des médecins généralistes par CGM

 

Chez CGM, la formation des professionnels de santé à l’IA est au cœur des préoccupations. Les solutions logicielles que nous proposons aux patriciens en général et aux médecins généralistes exerçant dans un cabinet libéral en particulier sont des outils puissants, à condition de savoir les exploiter correctement et de revoir les processus de travail globaux du cabinet ou de la structure médicale

C’est la raison pour laquelle CGM propose des formations et des accompagnements (Les formations logicielles chez CGM - cgm.com) permettant aux praticiens et aux secrétaires médicales d’optimiser l’usage de leur logiciel. Les thématiques abordées sont nombreuses et aident les utilisateurs à accéder rapidement aux avantages des différentes fonctionnalités de leur logiciel :

• feuilles de soins électroniques

• gestion des documents types

• structuration du volet médical

• dossier médical partagé (DMP)

• indicateurs de la convention ROSP (rémunération sur objectifs de santé publique) ;

• suivi de vaccination

• biométrie et questionnaire numérique (l'intelligence artificielle est ici au service de la surveillance des enfants (https://www.cgm.com/fra_fr/magazine/articles/2020/l-intelligence-arti-cielle-au-service-de-la-surveillance-des-enfants.html).

Les formations peuvent s’effectuer en présentiel ou à distance afin d’en faciliter l’accès au plus grand nombre. Enfin, pour plus de liberté dans les sujets traités, les horaires et les modalités d’apprentissage, CGM propose également des formations individuelles sur-mesure.

 

L’avènement de l’Intelligence Artificielle occasionne toutes sortes de fantasmes, souvent nourris par les romans et films de science-fiction. Entre solution ultime à tous les problèmes de la planète et domination de l’humanité, il faut rester factuel ! L’IA en médecine est aujourd’hui un outil fiable et efficace qui ouvre une multitude d’opportunités au secteur de la santé. Elle répond à de nombreuses problématiques, mais en crée aussi quelques-unes. Pour une utilisation sécurisée, éthique et transparente de l’IA dans la santé (La transparence du numérique en santé - 2023 - Articles - Magazine - cgm.com), il est nécessaire de la maîtriser et de fixer clairement ses limites. C’est pourquoi la formation et l’accompagnement se montrent indispensables, car une adaptation mal gérée à ce type d’outils pourrait porter préjudice aux patients comme aux professionnels de santé.

Ça pourrait aussi vous intéresser…
Article gestion uniformisée de vos données
La gestion uniformisée de vos données : une stratégie payante pour atteindre les défis de demain
 

L'entreprise VISUS révolutionne la gestion des d...

vitale
La télé expertise dans les LGC, un pas de plus pour la télémédecine dans les cabinets de ville
 1. Dans quelle mesure les solutions de télé e...