CompuGroup Medical
Synchronizing Healthcare

Découvrez tout sur la vision, la mission et les personnes qui façonnent CompuGroup Medical dans le monde. Vous trouverez également ici des informations, des documents et d'autres publications pour les investisseurs.

A propos de nous
CGM France
Carrière
Eine junge Frau telefoniert mit ihrem Smartphone, während sie einen Tablet-PC hält
Côté presse
Eine Person sitzt auf einem Sofa und tippt auf einem Laptop, vor ihr steht eine Tasse

CLICKDOC Téléconsultation - Interview de Franck Frayer

25 mai 2020 | CompuGroup Medical

Franck Frayer, SVP Physician Information Systems Europe CGM  

Pourquoi avez-vous été l’un des tout premiers acteurs à décider de mettre CLICKDOC, votre service de téléconsultation, à disposition gratuitement des professionnels de santé durant la Covid-19 ? 

Avec la crise du Coronavirus, il nous a paru évident que nos clients allaient être impactés assez fortement, nous voulions donc leur apporter tout notre soutien. Mais nous étions également convaincus que tous les professionnels de santé auraient besoin d’un système comme CLICKDOC Téléconsultation : simple, rapide à adopter et avec un niveau de sécurité maximum. 

Nous avons donc pris la décision de les aider en rendant notre service de téléconsultation gratuit durant la période de crise et de confinement afin qu’ils puissent proposer leur consultation en téléconsultation et permettre ainsi aux patients d’avoir une continuité dans leurs soins. Il ne s’agit en aucun cas d’une démarche marketing mais d’une démarche du groupe. 

En effet, le service a été proposé dans tous les pays d’Europe où CompuGroup Medical est présent. Cette mise à disposition de notre service a été rendu possible car le cadre conventionnel était déjà en place. Les médecins pouvaient déjà faire de la téléconsultation depuis septembre 2019. 

Entre septembre 2019 et mars 2020, il y a eu que 60 000 téléconsultations facturées et 1 million lors de la dernière semaine de mars.

 

En quoi la téléconsultation est-elle, selon vous, un outil d’innovation organisationnelle et de protection pour les professionnels et leurs patients en cas de crise sanitaire ? 

La téléconsultation représente un bouleversement des pratiques, il est donc nécessaire d’avoir un service de téléconsultation simple d’utilisation. C’est le cas de CLICKDOC Téléconsultation. En France, nous sommes plutôt en avance sur ce sujet et nous avons pu constater des indicateurs clairs de volumes de téléconsultation pendant la crise. La téléconsultation représente un soutien à l’organisation du parcours de soins, un accès aux soins dans les zones sous-denses et un outil d’aide au déficit de mobilisation pour le soutien des patients en EHPAD. 

Grâce à la téléconsultation, les professionnels de santé ont été innovants sur les cas d’usage pouvant passer en téléconsultation. Nous avons pu voir des consultations pré-anesthésiques, du suivi post-ambulatoire ou post-chirurgie, de l’assistance à la rééducation à distance ou encore des pratiques de soutien en orthophonie. Certains médecins ont également pu prendre en charge leurs patients plus fragiles à distance en ayant un infirmier à domicile pour les aider durant la téléconsultation. Le soin à domicile est au centre des préoccupations avec ce service. Le télésoin permet de mettre en relation un médecin en téléconsultation et un patient à son domicile.

Avec ce service, les professionnels de santé ont eu une meilleure façon de s’organiser notamment par le biais de l’agenda. Ceux ayant utilisé notre service ont constaté la possibilité d’en faire un usage pérenne. Nous avons également des clients tels que le CHU de Bordeaux qui ont déployé la téléconsultation dans leur service. Cela prouve que la solution est simple et peut se déployer très vite. Cette simplicité est aussi importante pour les personnes âgées qui ont besoin d’outils adaptés et simples.
 

À travers l’analyse des usages de la téléconsultation via CLICKDOC et des remontées des utilisateurs, professionnels de santé et patients, comment pensez-vous que la téléconsultation se conjuguera avec la consultation présentielle lors du déconfinement, voire à plus long terme ? 

Au début, il y avait une phase psychologique à dépasser pour utiliser la téléconsultation que ce soit du côté des professionnels de santé ou des patients. Avec l’adoption de ce service durant la crise sanitaire, nous avons passé un cap dans l’utilisation de la téléconsultation. À long terme, la téléconsultation se conjuguera avec des activités présentielles. Il y aura un mix entre la téléconsultation et la consultation en cabinet de l’ordre de 10 à 20 % de téléconsultation et 80 à 90 % en présentiel.

L’offre de soins en France n’est pas encore assez agile pour s’adapter aux besoins. L’adoption et l’utilisation de la téléconsultation par les professionnels de santé durant la crise tend à montrer que la pratique sera pérenne. Le recours à la téléconsultation se fera une fois sur deux dans les cas où elle est adaptée. En outre, la téléconsultation permet aux professionnels de santé de mieux s’organiser, d’avoir un gain d’activité et moins de pression quant à la salle d’attente. Avec le rendez-vous en ligne inclus dans le service, ils peuvent structurer davantage leur journée, gérer les retards et les annulations voire ne pas accepter les patients qui ne viennent pas à plusieurs reprises et sans les en informer. Ce service est l’une des clés pour l’émergence d’organisations innovantes, adaptées aux défis à venir en matière d’offres de soins.

Ça pourrait aussi vous intéresser…
Mentions légales