CompuGroup Medical
Synchronizing Healthcare

Découvrez tout sur la vision, la mission et les personnes qui façonnent CompuGroup Medical dans le monde. Vous trouverez également ici des informations, des documents et d'autres publications pour les investisseurs.

A propos de nous
CGM France
Carrière
Eine junge Frau telefoniert mit ihrem Smartphone, während sie einen Tablet-PC hält
Côté presse
Eine Person sitzt auf einem Sofa und tippt auf einem Laptop, vor ihr steht eine Tasse

CompuGroup Medical s’engage dans le Service d’Accès aux Soins avec sa solution CLICKDOC PRO

12 juillet 2023 | CompuGroup Medical
vitale

 

1. Qu’est-ce que le Service d’Accès aux Soins ?

 

Plus communément appelé SAS, le Service d’Accès aux Soins est un nouveau service d’orientation des patients créé par le ministère de la Santé en 2021. Il permet à un patient, confronté à un besoin de soins urgents ou non programmés, d’accéder à toute heure et à distance à un professionnel de santé lorsque son médecin traitant n’est pas disponible. Le professionnel de santé joint via le SAS pourra fournir au patient un conseil médical, lui proposer une téléconsultation, l’orienter selon la situation vers une consultation de soin non programmé, vers un service d’urgences, ou déclencher l’intervention d’un SMUR ou d’un transport sanitaire.

 

2. Comment fonctionne le SAS ?

 

L’objectif premier du SAS est de désengorger les urgences, en redirigeant une partie des sollicitations aux urgences vers la médecine de ville lorsque c'est adapté. Pour cela, une cellule de dispatching est assurée par le 15, et donc par des médecins régulateurs. Ces derniers auront la charge de définir la gravité de l’état de la personne et de l’orienter soit vers les urgences, soit vers un cabinet de médecine générale. La prise de rendez-vous se fera directement par le médecin régulateur du 15, en fonction des disponibilités pour les soins non programmés que les médecins auront laissées vacantes dans leur agenda.

 

Cela nécessite donc une connexion aux agendas des professionnels de santé. En tant que leader des logiciels de gestion de cabinet pour la médecine de ville, il était donc évident que nous intégrions le projet avec notre plateforme de prise de rendez-vous CLICKDOC PRO.

 

 

3. CGM fait partie des premiers éditeurs à avoir intégré la phase pilote de la plateforme numérique SAS en 2021, pourquoi cet engagement ? 

 

CompuGroup Medical a été extrêmement engagé et moteur dans le cadre du programme Ségur pour l’accélération du déploiement du numérique en santé. Le SAS faisant partie des services Ségur, nous nous devions de prendre part à ce projet qui est en totale cohérence avec notre engagement sur le numérique en santé.

 

L’expérimentation a d’abord été faite dans plusieurs régions depuis le lancement du projet en 2021 et aujourd’hui, nous allons entrer dans la phase de généralisation avant le lancement officiel et la communication autour de ce nouveau service aux citoyens.

 

Notre objectif est ainsi de proposer ce service à nos clients, principalement des médecins généralistes, afin de leur permettre de gérer toute leur activité directement via l’agenda en ligne inclue dans la solution CLICKDOC PRO, elle-même connectés à nos logiciels de gestion de cabinet. Chaque médecin pourra choisir ses plages de disponibilité qui seront alors publiées directement sur la plateforme du SAS.

 

4. Est-ce que l’interfaçage de la solution de prise de rendez-vous en ligne CLICKDOC PRO avec la plateforme SAS change quelque chose pour vos clients ? 

 

Pour nos clients, faire partie de la plateforme SAS signifie avoir plus de visibilité. En effet, un médecin qui décide de faire partie du SAS, c’est-à-dire de consacrer un certain nombre d’heures par semaine à des soins non programmés, va bloquer des créneaux dans son agenda CLICKDOC PRO pour ce type de patients. Ces créneaux ne seront donc plus disponibles à la prise de rendez-vous en ligne pour les consultations classiques, mais seront visibles par les médecins régulateurs de la plateforme lorsqu’un patient appellera pour une « urgence ».

 

Grâce à ce service, les médecins ont ainsi la possibilité d'organiser leur temps. Il s’agit pour l’instant d’un service basé sur le volontariat, mais on constate tout de même une dynamique assez forte de la part des médecins à la fois, car ils sont rémunérés pour leur temps passé sur ces soins non programmés, comme pour une consultation classique, mais aussi, car ça leur permet de répondre aux besoins de la population locale.

 

Notre offre CLICKDOC PRO rend donc la chose très simple pour le médecin puisqu’il va gérer son activité SAS au travers directement de son logiciel de gestion de cabinet et ouvrir des créneaux qui seront visibles sur la plateforme de service d’accès aux soins. Délesté de cette partie de prise de rendez-vous, le médecin pourra se consacrer pleinement aux soins de ses patients sans avoir de surcharge cognitive sur l'administratif ou la gestion de son temps.

 

5. Est-ce que cela change aussi quelque chose pour les patients ?

 

Pour les patients, il s’agit avant tout d’un bénéfice en termes de temps puisqu’au lieu d’aller aux urgences et d’y passer plusieurs heures en attendant leur tour, ils vont pouvoir avoir une réponse de la part d’un médecin sur leur état de santé, et être orientés soit vers les urgences si la gravité de leur état est reconnue, soit vers un médecin de ville si la gravité est moindre. Le bénéfice pour le patient est donc d'avoir un vrai service qui correspond à ses besoins et qui lui permet de voir un professionnel de santé dans un délai raccourci sans avoir à se rendre systématiquement aux urgences.

 

6. Quelles sont les fonctionnalités de la plateforme numérique SAS ?

 

Il y a 3 fonctionnalités principales du Service d’Accès aux Soins :

·       un annuaire national qui garantit une neutralité dans la recherche d’offre de soins

·       un service d’agrégateur de disponibilités avec les créneaux des professionnels de santé visibles via un interfaçage avec les logiciels de prise de rendez-vous

·       une fluidification de la prise de rendez-vous grâce à des régulateurs qui prennent directement les rendez-vous pour le compte des patients depuis les logiciels de prise de rendez-vous.

 

7. Quelles sont les prochaines étapes pour la généralisation du service ?

 

Ce projet a été mis en œuvre par le ministère de la Santé en 2021. La prochaine étape est la phase de lancement ce qui constitue une étape importante notamment en termes de communication pour faire connaitre le service et faire en sorte que les patients aient confiance en ce nouveau service au lieu d’aller aux urgences directement. : chaque patient doit comprendre que derrière le numéro de téléphone il y a de vrais médecins et qu’il s’agit d’un nouveau service d'orientation dans leur parcours de soins.

 

Nous sommes vraiment fiers chez CompuGroup Medical de participer à cette dynamique qui va probablement changer la vie des patients et transformer les services de santé et la programmation des soins.

Ça pourrait aussi vous intéresser…
Intelligence Artificielle, professionnel de santé, tube a essai, Loupe, ADN
IA et médecine générale : les enjeux et défis de la formation des professionnels de santé en cabinet libéral
 

Dans l’imaginaire collectif, l’association des t...

IA et santé
Intelligence Artificielle et ChatGPT, l'avenir de la santé ?
 

L'intelligence artificielle (IA), qui est basée sur d...