Please enable Javascript!

Témoignage utilisateur

Interview de Geoffrey Jehanneuf - Infirmier en Santé au Travail

Geoffrey JEHANNEUF


Pour quels motifs prenez-vous des patients en téléconsultation ?

Avant le confinement, la téléconsultation avait été évoquée par mon service mais pas mise en place. Le confinement l’a accélérée. Maintenant nous sommes amenés à l’utiliser tant au niveau des salariés que nous suivons, que des employeurs pour les guider dans les visites médicales « classiques » mais aussi sur la mise en place des mesures barrières pour limiter l’impact du Covid19.

Que pensez-vous de CLICKDOC, de la téléconsultation ?

Même si nous sommes limités par rapport à une visite médicale classique, la téléconsultation nous permet d’aborder les aspects psychologiques liés à l’impact du confinement avec les personnes et leurs proposer des pistes d’amélioration.

Comment se déroule une téléconsultation ?

Le déroulé reste quasi identique à une consultation classique, à l’exception des examens cliniques. On est sur du déclaratif et de l’échange.

Avez-vous des retours de vos patients sur leur téléconsultation ?

Ça s’est toujours bien passé avec eux, tant sur la vidéo que sur l’audio. Au vu du contexte de confinement, du fait que les salariés étaient isolés et seuls à leur domicile, ça leur permettait d’avoir un contact, donc ça a été vécu positivement.

Envisagez-vous de poursuivre la téléconsultation avec vos patients ?

Tout à fait. La téléconsultation est réellement un avenir pour certains types de consultation. Par exemple, pour la personne qui va être isolée ou qui est très souvent en déplacement et qu’on a du mal à « capter » au quotidien en présentiel, le fait de pouvoir faire cette téléconsultation avec une tablette par exemple, sur smartphone ou sur ordinateur portable, permet d’élargir le public qu’on est amené à recevoir.
De plus, parfois nous sommes amenés à recevoir des salariés qui sont en arrêt de travail. Le fait d’éviter par exemple à une personne qui s’est cassé une jambe de se déplacer pour qu’on la voit en visite médicale est un point positif.

*(interview réalisée le 08/06/20)